<hier>Weblog</hier>

Ce site sera plus agréable avec un navigateur supportant les standards du web, mais il est quand même accessible par tous les navigateurs.

Dimanche 24 mars 2019

A propos

RSS

email mais attention : remplacez .at. par @ back home

Creative Commons License

Optez pour un bon navigateur : Mozilla

Jeudi 24 Mai 2001

"L'affaire" KC... J'avoue que si Karl n'avait pas résumé l'histoire en français, elle me serait restée parfaitement inconnue.

Comme le dit Karl, le plus interessant dans cet épisode, ce n'est pas le canular par lui-même, mais plutôt la réaction des gens qui se sont fait bernés...

Au premier abord, je me range plutôt du côté de Tara qui a vécu cela comme une trahison. Je l'aurais vécu de même.
Puis en deuxième lecture... Je me pose la question : pourquoi cela m'aurait-il meurtrie ?
En toute honnêteté, il faut l'avouer, tout simplement parce que mon orgueil aurait été blessé. C'est la colère et l'humiliation qui prédomineraient, pas un véritable chagrin.
Dans ce cas, l'analyse de Karl est tout à fait lucide.

Ceci dit, ne confondons pas tout : ne confondons pas situations "virtuelles" ou "médiatiques" avec les échanges humains réels.
Les relations qui s'établissent avec ceux avec qui nous partageons notre quotidien, professionnel ou privé, n'ont rien à voir avec celles que l'on tisse au travers d'un écran (d'ordinateur ou de TV).
La deception ressentie d'avoir été floué par une personne pour qui on a de l'affection, en qui on a placé sa confiance, est terrible. Là, ce n'est plus l'orgueil, c'est du chagrin que l'on éprouve, car on perd quelqu'un à qui on tenait.
Ici est la véritable trahison, ici sont les véritables blessures.

Et comme dirait La Fontaine : "Tout flatteur vit au dépens de celui qui l'écoute".
...Il avait internet La Fontaine ??!!

Mélite
Mélite

| Index | Avant | Archives |


Recherche sur le site
Recherche sur le web

créé par FreeFind

Valid XHTML 1.0! Valid CSS!

Hit-Parade