<hier>Octobre 2002</hier>

Ce site sera plus agréable avec un navigateur supportant les standards du web, mais il est quand même accessible par tous les navigateurs.

| 02 | 10 | 11 | 16 | 30 |

Mercredi 02 octobre 2002 lien permanent

Compatibilité, accessibilité...

Sur la liste de discussion de notre académie, un collègue webmestre nous fait part de sa dernière découverte :

J'ai découvert sur le net un petit fichier java script qui permet de ne plus avoir à se soucier de la compatibilité des navigateurs ( netscape, internet explore, etc ) quand on rédige le code java script !
Quel gain de temps et quel soulagement !
j'explique le tout sur mon site, à l'adresse suivante :
www.lexerciste.net/lexerciste/accueil.htm

On comprend évidemment sa fierté d'avoir déniché une astuce qui permet de régler LE problème cher à tout webmaster qui se respecte : rendre compatible son site avec tous les navigateurs.

Aïe... Trois frames, titre en flash, navigation exclusivement basée sur du java script, cadre principal avec tableaux... quant à la validation, c'est la cata.
Pour l'accessibilité c'est complètement raté !

Au risque de passer pour une rabat-joie (voire une emmerdeuse... tant pis, j'ai l'habitude), je lui ai donc renvoyé un petit message lui suggérant de lire quelques articles :

Camarades Pompeurs, nous avons du encore du boulot ;-)

A part ces petits problèmes de mises en forme, l'idée du site est très bonne et à retenir puisqu'il est consacré à la fabrication d'exercices interactifs.

"Va te faire Maître !"

Pourquoi suis-je devenue prof ?
Pour l'expliquer, il faut revenir presque 15 ans en arrière, au temps où, étudiante en quête d'argent, j'ai fini par décrocher un poste de maître auxiliaire au lycée professionnel de Château-du-Loir.

Là bas, malgré des locaux pitoyables (c'est peu de le dire !!) j'y ai découvert des gens formidables : des collègues amoureux de leur travail, cultivant le travail en équipe autour de projets pédagogiques ( comme cette radio ... par exemple). Le tout dans une ambiance chaleureuse, conviviale, où la bonne humeur et l'entraide étaient de mise.
Les élèves en étaient évidemment les premiers bénéficiaires, et j'avais la merveilleuse impression de les aider à construire des avenirs souriants.

Dés lors, le passage au concours de PLP est devenu une évidence. Même avec des conditions matérielles difficiles, je me suis sentie faite pour ce métier.

Les années sont passées, les réformes aussi. La dernière en date, contre laquelle nous avions fait 5 semaines de grève, nous a laminés, écœurés.
L'élève au cœur du système... De quel système parle t'on ? Éducatif ? Mon oeil... Celui de la World Company plutôt.
On nous mijote des choses pas nettes encore, surtout pour les LP qui coûtent cher, très cher par élève. Les sirènes du privé sont au seuils des portails de lycées. Sous prétexte de s'adapter au marché du travail local, on instaure des formations "maison".

Un bel exemple a été mentionné hier soir au journal de France 2.
Un jeune couple avait été formé pour un BEP spécifique à la société Whirpool. Tous deux espéraient ainsi être embauchés par la filiale située à Amiens.
Coup de théâtre : Whirpool délocalise dans les pays de l'Est (où la main d'œuvre est moins chère bien sûr). Plus besoin de ces ouvriers spécialisés. Lui est d'ors et déjà au chômage, elle s'attend à être licenciée.
Que vaut leur diplôme maison sur le marché du travail ? RIEN ! ou si peu.

Alors, quand on espère et que l'on base sa vie professionnelle sur l'envie de former des hommes et des femmes libres et épanouis, ce genre de perspectives et de constats brisent notre bel idéalisme.
Pas envie de participer, ou mieux, de collaborer à ce système là qui prend l'être humain pour un outil de travail jetable.

Jeunes gens, avant de vous inscrire aux concours de recrutement de profs, demandez-vous bien ce que vous entendez apporter et recevoir de votre métier...

Haut de page

Jeudi 10 octobre 2002 lien permanent

Excuses

Mercredi dernier je faisais un paragraphe de commentaires sur le site d'un collègue (http://www.lexerciste.net/lexerciste/accueil.htm ) en notant des problèmes d'accessibilité.

Il était clair dans mon esprit, mais hélas pas dans mes écrits, que ces défauts n'étaient pas volontaires, bien au contraire. En effet, lorsqu'on cherche à rendre compatible un site par tous les navigateurs, il est évident qu'on cherche aussi à le rendre accessible. Sinon, on inscrit cette mention trop souvent vue site optimisé pour IE (par exemple) ce qui sous-entend bien souvent : si vous voulez voir mon site, utilisez IE, et tant pis pour les autres.

L'objectif de l'exercice.net est à l'opposé de ce principe. Il est dans la fière ligne du partage des ressources avec tous et sans contre partie.
Le message que je voudrais simplement faire passer est qu'un site compatible n'est hélas pas forcement accessible, et que nous (nous = les webmasters) devont faire attention à ne pas confondre. La nuance est subtile mais importante.

En conclusion, j'adresse donc mes plates excuses à Brice pour ces écrits maladroits qui pourraient être mal interprétés, d'autant que nos échanges de courriers démontrent clairement sa bonne volonté et son enthousiasme à créer un site conforme aux standards.

Et pour rassurer tout le monde : moi aussi j'ai fauté :-D

Générateur de css

Pour compléter un peu le chapitre "css débutant", je viens d'y rajouter une page permettant d'éditer une feuille de style "de base".
Il y a déjà plein de générateurs de cette sorte sur le web, me direz-vous.
Certes, mais celui-là a quelque chose de plus : on peut voir immédiatement ce que cela donne comme aspect.

Baaaah : pas de quoi sauter au plafond, mais si ça peut aider...

Bizarre...

Mais que se passe t'il chez connect[i]cut ?... Son site a été hacké ou quoi ?

brumes et brouillards

Haut de page

Vendredi 11 octobre 2002 lien permanent

Cri !

Thibault et notre petit voisin jouaient le long du chemin. Je ne suis jamais tranquille lorsqu'ils ne sont pas dans le jardin : j'ai très peur des conducteurs qui traversent notre village à toute vitesse sans se soucier des riverains.
Ils faisaient un peu les fous, comme il est naturel pour des jeunes garçons de 7 et 8 ans, en riant et se parlant bruyamment.

D'un seul coup une voiture est arrivée, vite, trop vite. Le conducteur n'a pas vu les enfants sur le bord et les a fauché en traînant leurs petits corps sur plusieurs mètres.

Sur le moment, le cri n'est pas sorti : j'assistais impuissante et désespérée au carnage, le râle coincé au fond de la gorge, le ventre étreint de violents spasmes.
Et puis d'un seul coup il est parti : long, rauque, puissant. Toute l'énergie de mon désespoir et de ma douleur se libéraient dans un souffle.

C'est à ce moment que j'ai senti le contact de l'oreiller sur mes lèvres et que j'ai entendu Gilles se retourner en grommelant... Il faut dire que se faire réveiller par un cri à 4 heures du mat...

Journée sans...

Ce cauchemar m'a épuisée. J'ai passé toute ma journée sous le signe de la lassitude.
Les terminales, enfin, plus exactement 4 ou 5 élèves de la classe de terminale, ont fini de m'achever.

Je crois qu'ils avaient fait le pari de me faire tourner en bourrique. Ce n'est pas possible autrement. Le pire c'est que cela a marché : j'en aurais bouffé ma trousse et les craies du tableau avec.

Et dire que j'ai encore 4 heures de cours demain matin... dont trois heures avec eux.
Pfouuuu, vivement les vacances !

epeire

Haut de page

Mercredi 16 octobre 2002 lien permanent

C'est quoi un site accessible ?

Brice me demande de lui repréciser les différences entre "sites compatibles" et "sites accessibles".

On réserve plutôt le terme "compatible" à des sites visibles par les principaux navigateurs comme Internet Explorer et Netscape. Des pages "accessibles" sont des pages web pouvant être lues par des personnes souffrant de déficiences visuelles. Mais ces personnes ne sont pas forcément complètement aveugles !

Un simple presbyte, un hypermétrope, une personne souffrant d'une cataracte etc. peut avoir du mal à lire un écran. L'handicap ne commence pas forcément avec la canne blanche : devoir coller son nez à l'écran pour pouvoir lire des informations est très pénible.

Exemple

Le site du Conseil Général de l'Eure est plus ou moins compatible. Il n'est absolument pas accessible.
Cette page, par exemple, est construite exclusivement avec des images. Non seulement c'est long à charger lorsqu'on ne dispose pas du haut débit, mais en plus les fonctions du navigateur permettant de grossir les tailles de caractères à l'écran (Ctrl + pour mozilla) n'ont évidemment aucun effet. Il faut ici avoir des yeux parfaits pour pouvoir lire les informations divulguées.

Quel est l'intérêt d'une telle méthode de construction de pages web ? Honnêtement, je n'en vois aucune...
Pour parfaire le tout, ces images sont placées dans un grand tableau de taille fixe. Tous ceux ayant un écran dont la résolution est inférieure à 1024*768 ne peuvent voir cette page en entier sans jouer de l'ascenseur horizontal.

A mes diverses remarques (il est aussi impossible de participer au rallye des collèges avec mozilla ou Netscape 7), les webmasters m'ont répondu que le site était compatible avec IE5.5, Netscape 4.7 et Opéra 5.12, et qu'ils ne pouvaient tester les pages que dans les navigateurs les plus répandus... Voilà de quoi faire plaisir à Tristan Nitot et son équipe.
Et dire que c'est avec l'argent de nos impôts que ces gars là sont payés !

Et les aveugles ?

Pour les handicaps plus lourds, la navigation sur internet demande des logiciels spécifiques de synthèse vocale ou de lecture braille. Il est donc essentiel que les pages web soient "traduisibles" par ces interfaces ; or les animations flashs, les javascripts, les applets Java ne le sont pas.
Un texte présenté uniquement avec des balises <font> est aussi difficilement compréhensible, car ces navigateurs particuliers ne peuvent pas reconnaître ainsi les mises en formes de titre et de paragraphe.
Des textes placés dans des tableaux ne sont pas toujours transcrit de façon cohérente : le fil du texte suit-il les colonnes ou les lignes ?

Autant d'écueils résolus par la construction d'une page web conforme au standards :

Quand à Flash, à part pour des mises en oeuvres spécifiques comme celles élaborées par mon excellent collègue Loïc Lecardonnel, il est lourd à charger, gourmand en bande passante, absolument inaccessible par un navigateur non doté du plug-in adapté : il est donc à éviter...

Sites à visiter sur la question

Haut de page

Mercredi 30 octobre 2002 lien permanent

Lutte contre la violence scolaire

Monsieur Darcos, qui semble être décidément bien plus ministre de L'Éducation Nationale que Mr Ferry, vient de présenter son plan contre la violence scolaire.
Voyons ça...

A la rentrée 2003, chaque élève se verra remettre un livret des droits et des devoirs.

Ce livret "fera l'objet d'une discussion entre l'élève et la communauté éducative" et sera signé par l'élève, "comme une sorte de contrat de comportement, une sorte de code d'honneur qui s'établira entre lui et l'établissement", a expliqué Xavier Darcos à l'issue du conseil des ministres.

[via yahoo]

Bieennnnn. On fait déjà cela dans les classes posant des problèmes, je ne sais pas si cela va changer quelque chose en l'élargissant à tous, mais c'est bien.

Des lieux d'accueil seront également créés dans les établissements "pour les enfants qui arrivent en retard, qui sont en difficulté, qui sont sortis des cours".

[via yahoo]

Cela existe déjà. On appelle cela une "étude" qui, normalement, doit être surveillée... sauf qu'on a pas assez de surveillants pour cela.... Et comme il est prévu d'en supprimer la moitié ainsi que la totalité des aides-éducateurs, je ne vois pas bien où est l'innovation.

Il entend donc développer les dispositifs relais (objectif : 500 classes-relais et création d'une centaine d'ateliers-relais), destinés à accueillir temporairement des élèves en rupture. La voie des "internats relais" sera explorée, dans le cadre d'une relance plus vaste de l'internat public.

[via Le monde]

C'est bien les classes relais, si on leur donne vraiment les moyens de fonctionner. Espérons...

De même, l'école ouverte, qui, en accueillant les élèves en dehors du temps scolaire, "permet de rétablir la confiance dans l'institution", sera "augmentée de façon significative". Le ministre souhaite que, "à moyen terme, tous les établissements restent ouverts toute l'année".

[via Le monde]

Bien sûr, on comprend : toutes ces installations sportives qui ont coûté la peau des fesses et qui ne servent que 36 semaines par an, ça fait gâchis.
D'un autre coté, on n'a pas non plus envie de les voir saccagées trop vite. Il faut donc des personnes pour surveiller et encadrer. Qui donc ?
Ben les profs bien sûr ! (via France-Inter). "Volontaires" quand même les profs en question.

Mon pauvre Mr Darcos, mais vous croyez vraiment que lorsqu'on a supporté certains élèves toute la journée on a envie de les voir encore pendant les vacances ?
Non : tout ce dont on a envie c'est de respirer, faire le vide, décompresser.

Je ne nie pas que de rencontrer, voire même vivre avec, les élèves dans un autre contexte que celui de la salle de classe sont des moments qui peuvent devenir magiques. J'en ai eu.
Mais de là à me porter volontaire pour les encadrer pendant les vacances scolaires, non franchement : non.

» Dossier de presse complet

Aux armes, etc

Tristan Nitot part en guerre contre les banques dont les sites ne respectent pas les standards !
Si vous avez donc des difficultés pour maintenir vos comptes par internet avec votre navigateur préféré (mozilla, netscape, opéra.... rien que les bons), envoyez ce mail, auquel vous pouvez mettre "tristan-at-nitot-point-com" en copie.

En ce qui concerne la caisse d'épargne, ce n'est pas très respectueux des standards, il y a beaucoup trop d'images, mais ça marche... avec des navigateurs de génération 4 et +.
Pour ma pôv'môman qui utilise le "TAK" de Thomson, c'est raté : il faut qu'elle continue d'utiliser son minitel...

Haut de page

| Index | Archives | « Septembre | Novembre » |


google.fr


Dimanche 16 décembre 2018

A propos

RSS

email mais attention : remplacez .at. par @ back home

Creative Commons License

Optez pour un bon navigateur : Mozilla